THAÏS…

19 mai 2010

L’autre jour un patient vient me voir. La cinquantaine, ambulancier, habillé comme tel (avec sa grosse doudoune affichant un caducée dans un astérisque bleu). Petite voix.

« Bonjour docteur, je viens renouveler mon ordonnance ». Il a l’air un peu gêné, pas trop. Je suis le remplaçant de son médecin habituel. – Ah, qu’est-ce que vous prenez ?  Et là il marmonne : un patch là… d’œstradiol. Je cache ma surprise : « mais bien sûr… » je tâche de comprendre en essayant de déchiffrer la fiche papier du docteur T.  : « mais pour quelle affection prenez vous donc cela, c’est normalement… enfin je ne comprends pas ». Il me répond si, si, je prends ça depuis 20 ans… » « -Mais pourquoi,  euh, pourquoi ? (je cherche dans mes souvenirs de fac les raisons médicales pour lesquelles un homme devrait prendre des hormones féminines, des oestrogènes par voie cutanée) » … Là il ajoute : « pour faire pousser les seins ».  – « pardon ? »…Il conclut finalement et très rapidement :  « je pratique le transsexualisme… je ne peux faire l’amour que déguisé en femme ».  Ben voilà, c’est pas trop tôt ! C’était pas marqué dans la fiche du docteur T.

Pour info ce médicament a pour nom commercial (entre autres) : THAÏS.  C’est pas une blague. Il est très utilisé dans le « milieu » des transsexuels.

voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisi%C3%A8me_sexe#Tha.C3.AFlande